Présentation du Rotary
sa fondatation, en Belgique et dans notre région.

Présentation

Créé en juin 1936 à l’initiative d’un petit groupe de Verviétois, le Rotary club Verviers s’installe rapidement dans l’action, interrompue toutefois par les années de guerre. Il renaîtra en 1947 à l’initiative de Jean Collette, qui en assume la présidence durant deux ans et deviendra, de 1950 à 1952, gouverneur des clubs belges et luxembourgeois constituant alors le District 68.

Tout au long de son histoire, le Rotary Club Verviers s’est attaché à développer l’esprit rotarien dans la région, tout d’abord par la création de six clubs filleuls à Verviers et dans les communes proches. Il crée aussi le Rotaract Verviers en 1978. Enfin, des membres du club ont soutenu la création de l’Inner Wheel Verviers-Spa et du Probus Verviers.

Au fil des années, le club a participé à la création d’associations sans but lucratif, rotariennes et locales, focalisées sur des actions toujours bien vivantes actuellement. Citons l’association Solidarité rotarienne pour la Jeunesse scolarisée, créée avec les clubs Rotary locaux au début de ce Millénaire et dont l’objectif est de sponsoriser des projets tournés vers les enfants scolarisés dans les écoles primaires et secondaires de Verviers et des environs. Ces projets concernent essentiellement des classes de remédiation dans le 1er degré du secondaire, des actions concrètes dans des écoles techniques et professionnelles ou encore des initiatives originales visant au développement des enfants scolarisés. La fondation de l’association formalisait le projet de Pierre Zurstrassen, élaboré en 1986, d’attacher une commission des Pupilles dans notre club pour soutenir des jeunes présentant de beaux projets de vie et de formation sans disposer de ressources et de soutiens pour financer une formation appropriée à leurs objectifs.

L’association Cliniclowns Verviers, portée sur les fonts baptismaux en 1998 suite au succès d’une Opération Nez rouges menée à Verviers quelques mois auparavant, à l’initiative d’Henri Schils, le deuxième gouverneur du District 1630 issu de notre club (année 2000 - 2001) : cette magnifique association rotarienne locale, créée avec les Rotary Club Verviers-Vesdre et Pepinster-Theux (Vallée de Hoëgne), apporte des sourires et du réconfort aux enfants hospitalisés, mais aussi aux personnes âgées vivant dans plusieurs maisons de repos de la localité et proches de notre Ville.

Plus récemment, en mai 2017, le club a participé à la création de l’association Verviers, ma Ville.. Solidaire, dans le cadre d’une large collaboration entre les trois clubs Rotary de Verviers et plusieurs autres service-clubs locaux, le Lions, le Kiwanis, le Rotaract, l’Inner-Wheel, le Soroptimist, la Table Ronde. Elle vise à apporter une aide importante aux familles défavorisées de Verviers et des environs. Cette dernière association pérennise dans une structure formelle, une action menée depuis vingt-cinq ans par de nombreux membres des service-clubs de Verviers.

Depuis de nombreuses années, le club soutient les actions des grandes associations rotariennes nationales, internationales mais aussi le riche monde associatif non rotarien local. Evoquons l’Association nationale d’Aide aux Handicapés, créée en 1927 à l’initiative du roi Albert pour venir en aide aux mutilés de la Grande Guerre et plus tard aux associations d’aide aux handicapés civils belges. Cette association rotarienne belge permet d’augmenter de manière importante les soutiens financiers accordés par les clubs Rotary aux projets d’associations d’aide aux personnes handicapées. Avec l’aide de l’A.N.A.H., notre club a réalisé plusieurs projets développés par le Service de Santé Mentale de Verviers en faveur des enfants souffrants d’une déficience mentale, d’autres projets mis sur pied par l’Apem T21 – La Glanée de Verviers, tournée vers les personnes trisomiques, par La Lumière de Liège, qui vient en aide aux personnes aveugles et malvoyantes et par S.O.S. Enfants-Parents, qui prend en charge des enfants victimes de toutes formes de violence.

Le club soutient également Hôpital sans Frontières, association rotarienne belge créée en 1992 par des Rotariens namurois et qui collecte du matériel médical de seconde main, le reconditionne et l’envoie vers des pays où ce matériel peut encore aider des populations locales défavorisées. N’oublions pas PolioPlus, organisation rotarienne internationale et son ambitieux projet d’éradiquer la poliomyélite dans le monde. Enfin, le club participe à Espoir en Tête, dont l’objectif est de collecter des fonds pour la recherche sur les différentes formes de maladies affectant le cerveau.

Citons aussi l’aile belgo-luxembourgeoise de la Fondation Rotary, créée au début des années cinquante par notre concitoyen Jean Collette, durant son gouvernorat des clubs belges et luxembourgeois. Cette organisation attribue notamment d’importantes bourses d’études à de jeunes universitaires désireux d’approfondir à l’étranger leur cursus académique. Elle est aussi le « bras financier » du District 1630, dans l’ancienne configuration des districts belgo-luxembourgeois, et bientôt du District 2160, lors de la mise en œuvre de sponsorisation de projets d’investissements en faveur d’associations de notre région. En collaboration avec d’autres clubs Rotary locaux, nous avons de la sorte aidé La Lumière de Liège, avec l’achat de matériel informatique à l’usage des personnes malvoyantes et l’école primaire Les Ecureuils de Theux, qui a réalisé l’installation d’une salle de gymnastique et de sports. Actuellement, notre club met en place un tel dossier en faveur de l’association Espace Vivie de Verviers, qui vient en aide aux patients atteints par un cancer. Avec ce soutien, nous souhaitons aider l’association à finaliser l’installation de ses locaux dans l’ancienne conciergerie de la clinique Peltzer C.H.R. Verviers East Belgium.

Plusieurs associations verviétoises sont régulièrement soutenues par le club : le Terrain d’Aventures de Hodimont, qui organise des écoles de devoirs et propose des activités ludiques aux enfants d’un quartier populaire de l’ouest de Verviers, l’Apem T21 – La Glanée, déjà évoquée, qui prend en charge des enfants et adultes trisomiques, la Maison Marie Louise, qui héberge des familles et adultes défavorisés en quête d’un logement décent. D’autres associations locales sont régulièrement aidées par notre club.

Sur le plan international, le club a mené quelques projets humanitaires au travers de relations privilégiées avec des clubs lointains et l’aide financière du Rotary International : tout d’abord l’envoi de matériel médical vers l’Université de Tananarive à Madagascar au début des années quatre-vingts, puis le soutien, en 1999, d’une école professionnelle de jeunes filles à Karachi au Pakistan, en collaboration avec un club local et au début de ce Millénaire, l’équipement, d’une école primaire en Ethiopie, dans le cratère de Wonchi, en relation avec le Rotary Club Addis Abeba Entoto. Très récemment, le club a soutenu, avec l’aide des clubs de notre région, du Rotary Club Nancy, du Rotary Club Kinshasa-Kikwit, de trois districts belge, français et congolais, de la Fondation Rotary, un vaste projet d’adduction d’eau potable et d’installations sanitaires dans les villages de la région de Mokamo, à 500 km à l’est de la capitale de la République démocratique du Congo.

Un autre pilier essentiel des actions du Rotary Club Verviers est centré vers la jeunesse. Depuis plus de quarante ans, notre club participe assidument au Young Exchange Program, mis sur pied par le Rotary International à l’intention des jeunes de tous pays, en dernière année de leurs études secondaires ou au terme de celles-ci pour les jeunes belges. Depuis 1979, notre club a ainsi accueilli pour une année scolaire et de vie dans des familles verviétoises, près de cent dix jeunes de tous continents et pays. Tous ces jeunes nous ont permis d’envoyer autant de Verviétois et Verviétoises du même âge vers des pays lointains, pour se perfectionner dans la langue du pays d’accueil et apprendre d’autres cultures et modes de vie.

De nombreux autres projets et associations locales ont été soutenus par le Rotary Club Verviers durant les plus de quatre-vingts ans de son existence. Il est impossible de les citer tous et du reste, une des vocations du Rotary est d’agir dans la discrétion, d’être présent et actif sur le terrain, là où des besoins spécifiques justifient une aide ponctuelle, un soutien sympathique et efficace.

Notons aussi que le Rotary Club Verviers est inscrit depuis début 2009 dans la mixité de ses membres. Il a ainsi été le premier, parmi les clubs de l’est de la Belgique, à accueillir des Rotariennes.

Enfin, notre club entretient de très belles relations amicales avec ses deux clubs contacts : Le Rotary Club Maasland-Lanklaar de la région mosane du Limbourg belge, dans la partie flamande de notre pays, et le Rotary Club Nancy, prestigieux club lorrain en France qui vient de célébrer ses 90 ans d’existence.

Le Rotary en Belgique

Le Rotary est un réseau de plus de un millions deux-cents mille hommes et femmes, professionnels accomplis et volontaires, répartis dans près de trente-six mille clubs présents dans deux cents pays. Ensemble, ils voient un monde où les gens se rassemblent et passent à l’action pour apporter un changement durable dans d’autres régions que la leur, dans leur communauté et en eux-mêmes.

Le premier club Rotary a été créé à Chicago le 23 février 1905 ; il était voulu par Paul Harris, avocat visionnaire de 36 ans et trois de ses amis : Silvester Schiele, un négociant en charbon, Gustave E. Loehr, ingénieur des mines et Hiram E. Shorey, tailleur. Le premier objectif voulu par Paul Harris est de réunir des hommes d’affaires d’horizons différents pour échanger des idées et créer des amitiés sincères et durables. Ces premiers Rotariens encouragèrent aussi le respect de règles déontologiques et organisent progressivement des actions humanitaires, notamment dans les domaines de la santé et de l’hygiène publique. Tous ces éléments sont inscrits dans les fondements mêmes du Rotary International et dans ceux des clubs progressivement créés dans quasiment tous les pays du monde. Le Rotary est ainsi la plus ancienne association de service-clubs dont la devise commune, voulue par les fondateurs, reste « Service Above Self », « Servir d’Abord ».

Le credo original des fondateurs se résume dans les Quatre Questions. Ce critère des Quatre Questions ne constitue en rien une approche dogmatique et souveraine. Il est une invitation à la réflexion lors de la prise de décisions avec en arrière-pensée de thèmes universels : la justesse, l’honnêteté, le sens de équité et le consensus.

1. Est-ce conforme à la Vérité ? Même si la vérité reste une valeur très relative, chacun peut essayer de l’atteindre en veillant à harmoniser les points de vue et en les analysant avec recul et objectivité.

2. Est-ce Loyal de part et d’autre ? Cette valeur morale permet d’assurer la fiabilité et la crédibilité dans un système relationnel.

3. Est-ce susceptible de stimuler la Bonne Volonté réciproque et de créer de meilleurs Relations amicales ? Cette bonne volonté génère l’enthousiasme et la faculté de vouloir faire aboutir des projets communs grâce aux compétences des personnes très différentes, réunies par des relations amicales et poursuivant un même objectif.

4. Est-ce profitable à tous les intéressés ? Peut-être la question la plus difficile à saisir si l’on se limite au seul sens matériel de la profitabilité. Le terme profitable vise ici la qualité de l’objectif commun poursuivi qui doit apporter à chacune des personnes impliquées, initiateurs d’une action spécifique ou bénéficiaires de celle-ci, le sentiment d’une amélioration personnelle ou collective.

Autres éléments essentiels à l’ensemble des clubs Rotary créés partout dans le monde et qui se réunissent chaque semaine pour discuter des problèmes de leurs collectivités et de projets plus vastes dans d’autres régions du monde : ils accueillent des hommes et des femmes de tous âges, sont non-religieux, apolitiques et ouverts à toutes les races, cultures et confessions.

Au fil des années, le responsables du Rotary International, dont le siège central est localisé à Evanston, dans la banlieue nord de Chicago, ont précisé les cinq Domaines d’action du Rotary, véritables piliers de la philosophie rotarienne qui structurent les activités des clubs.

1. l’Action intérieure regroupe tout ce que les Rotariens et Rotariennes doivent faire dans leurs clubs pour contribuer à son fonctionnement optimal et à sa convivialité

2.  l’Action professionnelle vise à promouvoir une éthique élevée et à inciter les membres des clubs à mettre leurs compétences professionnelles au service d’autrui

3.  l’Action d’intérêt public concerne les actions et initiatives du club tournées vers l’amélioration de la qualité de vie des collectivités de sa région proche

4. l’Action internationale poursuit le même objectif, centré toutefois vers des actions humanitaires dans d’autres régions du monde avec la finalité d’y améliorer les conditions de vie des habitants de ces régions et d’y faire progresser l’entente et la bonne volonté

5. l’Action jeunes générations centre ses objectifs sur la jeunesse via des activités de développement du leadership et des programmes d’échanges favorisant la connaissance d’autres langues, cultures et modes de vie pour développer l’entente entre les peuples et la paix dans le monde.

En conclusion de cette présentation du Rotary International, il convient de souligner que les Rotariens et Rotariennes, chacune et chacun avec sa sensibilité, son approche des problèmes et sa vision des solutions à apporter, sont largement convaincus que nous devons tous passer à l’action pour résoudre les problèmes les plus pressants dans notre monde. Ensemble, notre volonté est donc de travailler pour :

  • construire la paix là où les conflits déciment des populations entières ou rendent leur vie impossible
  • combattre les maladies qui détruisent encore de trop nombreuses personnes ou les handicapent lourdement durant le restant de leur vie
  • apporter l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène dans des régions du monde ou ces éléments essentiels au développement des populations
  • soigner les mères et leurs enfants pour leur assurer une vie plus paisible, un meilleur développement, une scolarité stable et continue
  • soutenir l’éducation des jeunes pour leur permettre de devenir des adultes actifs et responsables
  • développer les économies locales afin de permettre une plus grande autonomie de populations affectées par la dépendance et la pauvreté

Souhaitez-vous en savoir plus sur le Rotary International ? Connectez-vous à son site www.rotary.org/fr


La Fondation Rotary

Le Rotary s’articule autour de trois pôles :

  • les clubs Rotary qui regroupent des hommes et des femmes engagés. Ils tissent des liens, échangent des idées et ensemble, passent à l’action
  • le Rotary International qui soutient les clubs en coordonnant les programmes et les campagnes mondiales
  • la Fondation Rotary qui finance les actions locales et internationales montées par les clubs et les partenaires institutionnels du Rotary International.

Pour bien comprendre ce qu’est la Fondation Rotary, un retour en arrière s’impose. 

A l’occasion de la Convention du Rotary International de 1917, organisée à Atlanta (E.U.), le président d’alors, Arch Klumph, propose la création d’un fonds de dotation pour « faire du bien dans le monde ». Cette proposition suscite beaucoup de discussions à l’intérieur du mouvement et dans les clubs, le Rotary Club de Kansas City décidant toutefois d’offrir un premier don de 26,50 dollars. Il faudra attendra la Convention de 1928, tenue à Minneapolis (E.U.) pour voir la Fondation Rotary dotée d’une structure propre avec un conseil d’administration spécifique. Durant les années précédentes, le fonds était administré par les dirigeants du Rotary International. Elle n’a toutefois encore aucun statut juridique particulier.

Deux ans plus tard, en 1930, la Fondation Rotary accorde son premier don de 500 dollars à la Société internationale pour les enfants handicapés.

fondatation1

Le décès de Paul Harris, fondateur du Rotary International, survenu le 27 janvier 1947 à Chicago, à l’âge de 78 ans, allait susciter une vaste réaction dans les clubs partout dans le monde. Quelques semaines avant ce triste événement, la Fondation avait lancé un appel aux clubs pour collecter des dons. Paul Harris, sachant sa fin proche, avait aussi fait savoir qu’il préférerait aux fleurs des dons à la Fondation Rotary. A l’annonce du décès de Paul Harris, les clubs et les membres du Rotary du monde entier versent un total 1,3 millions de dollars à la Fondation, ce qui contribua à financer son premier programme humanitaire et des bourses d’études supérieures à l’étranger.

La Fondation prendra en 1983, la forme d’une association à but non lucratif, selon la législation de l’état de l’Illinois (E.U.), gérée par son propre conseil d’administration, avec comme objet statutaire des objectifs charitables et éducatifs.

Une force venait d’être mise en mouvement pour améliorer les conditions de vie de millions de personnes dans le monde.

Cette force trouve une première concrétisation spectaculaire en 1978 dans le financement d’un vaste programme de vaccination de six millions d’enfants contre la poliomyélite aux Philippines. Il débouchera en 1985 sur le lancement du programme Polio Plus par le Rotary International.

fondattion2

Les Six Axes Stratégiques du Rotary International ont déjà été évoqués dans la présentation du Rotary International. Ces domaines d’action sont évidemment ceux de la Fondation Rotary ; ils s’inscrivent dans la continuité de la philosophie développée en 1978 sous la définition « Les Subventions 3 H » pour « Health, Hunger and Humanity ».

Rappelons ces six domaines d’action :

1. Paix et prévention des conflits

2. Prévention et traitement des maladies

3. Eau et assainissement

4. Santé de la mère et de l’enfant

5. Alphabétisation et éducation de base

6. Développement économique global.

Le Rotary les concrétise sous quatre formes d’actions :

a) les programmes humanitaires à savoir les subventions accordées pour la réalisation de projets locaux – District Grant – ou de projets internationaux – Global Grant

Les subventions de District participent au financement d’actions ponctuelles de petite importance, soutenues par les clubs en faveur d’associations locales. Au moins un club local est alors l’initiateur d’un projet bénéficiant d’une intervention du District dont il est un des clubs-membres.

Quant aux subventions mondiales, de plus grande importance, elles financent des projets internationaux s’inscrivant dans l’un des six axes stratégiques du Rotary. Au moins deux clubs Rotary de deux pays différents, le District du club initiateur et la Fondation Rotary s’associent pour soutenir financièrement un projet répondant à des problèmes réels, aux résultats durables et quantifiables.

b) End Polio Now, ce vaste projet d’éradication de la poliomyélite dans le monde

Depuis le lancement de ce vaste programme en 1985, le Rotary, avec ses deux principaux partenaire, l’Organisation mondiale de la Santé et la Fondation Bill et Melinda Gates, a permis la vaccination de 2,5 milliards d’enfants dans 122 pays. Dans quasiment tous les pays du monde, la polio a cessé d’être une maladie endémique.

c) les Bourses d’études,

Ces bourses sont octroyées chaque année, par l’entremise des Districts rotariens, à plus de sept cents candidats, généralement des jeunes universitaires désireux de poursuivre leur cursus académique par plusieurs mois de formation dans une université d’un autre pays. La finalité de ces bourses, outre les aspects liés aux études des jeunes bénéficiaires, est de promouvoir l’entente entre les peuples. Elles cadrent totalement avec la mission de la Fondation Rotary.

d) les Centres Rotary pour la Paix.

Ces Centres pour études internationales offrent à des jeunes universitaires, déterminés à servir la cause de la paix et de la coopération, la possibilité de suivre un master sur les relations internationales, le développement durable, la paix et la résolution des conflits dans une université partenaire du Rotary International. Depuis le lancement de ce programme en 2002, plus de mille trois cents jeunes ont suivis ce parcours.

La durée maximale de ces formations est deux années selon l’université.

La Fondation Rotary trouve ses sources de financement dans les dons des clubs ainsi que des dons et des legs privés.

Pour en savoir plus : https://www.rotary.org/fr/about-rotary/rotary-foundation


Les clubs filleuls et les clubs contact

Le Rotary Club Verviers a été à l’origine de la création de plusieurs clubs dans la région. Nous les citons dans l’ordre chronologique de leur création et indiquons un lien pour chacun de ceux-ci.

En 1952, le Rotary Club Eupen-Malmedy est le premier club filleul dont la création est soutenue par notre club, à l’initiative d’Albert Nizet, banquier de notre Ville et d’Alfred Küchenberg, industriel d’Eupen. Ultérieurement, ce club se scindera entre le Rotary Club Eupen, essentiellement germanophone, centré sur la société d’Eupen et le Rotary Club Malmedy Hautes Fagnes, localisé à Malmedy, commune francophone de l’est de l’arrondissement.

            - www.rotary-eupen.org            - https://www.facebook.com/ROTARY-Malmedy-Hautes-Fagnes-290152664340275/

Quatre ans plus tard, en 1956, notre club participe à la création du Rotary Club Spa-Stavelot qui ultérieurement, changera sa dénomination pour devenir le Rotary Club Spa-Francorchamps-Stavelot.

            - https://www.facebook.com/rotarySpaFrancorchampsStavelot/

Le troisième club dont la création est soutenue par notre club est le Rotary Club Herve ; sa fondation remonte au début de l’année 1970.

            - www.rotarydeherve.be

Neuf ans après, en 1979, le club, représenté en cela par Alec Van Derton, soutenait la création du Rotary Club Pepinster-Theux, qui porte maintenant le nom de Rotary Vallée de la Hoëgne.

En 1986, à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa création, notre club, avec André Weerts aux commandes, s’attèle à lancer un nouveau club verviétois : le Rotary Club Verviers-Vesdre, qui en quelques années, a pris un essor remarquable et est devenu un des service-clubs références de notre région.

            - www.rotaryverviersvesdre.be

En fin, en 2012, notre club participe, plus modestement peut-être, à la création du Rotary Club Verviers en Ardenne Bleue N.G., souhaité par les responsables du District 1630 afin d’ouvrir le Rotary local à des membres plus jeunes.

N’oublions pas le club féminin des Inner Wheel Verviers-Spa, créé en juin 1988 à l’initiative notamment de plusieurs épouses de Rotariens de notre club.

            - https://www.innerwheel.be/fr/club/verviers-spa

Notre club entretient aussi de chaleureux liens avec deux clubs contacts.

Tout d’abord avec le Rotary Club Nancy en lorraine française ; les premiers contacts avec nos amis français remontent en juillet 1979. Directement, le courant passe et depuis lors, ces liens sont restés forts et même de pleine collaboration lors de la réalisation de dossiers soutenus par la Fondation Rotary.

            - https://rotarynancy.wordpress.com/

Moins de deux ans plus tard, en février 1981, notre club ouvre la porte à un jumelage rotarien, avec le Rotary Club Maasland Lanklaar dans le Limbourg belge. Pendant près de quarante ans, nos deux clubs ont été aussi liés par la communauté dans le District 1630. Ce lien disparaîtra bientôt, sans toutefois altérer nos relations amicales, espérons-le…

            - https://www.rotarymaaslandlanklaar.be/


up